Skip to main content

Nos offres

DÉPASSER EXCEL

Excel demeure un outil peu coûteux et doté de capacités de calcul utiles pour la construction d'un prévisionnel. Cependant, il présente aujourd’hui de telles limites face à l’augmentation du volume, de la complexité, de la finesse et de la rapidité des analyses attendues qu’il en est devenu pour beaucoup un cauchemar au quotidien.

Quelques exemples


La construction du modèle :

Le modèle prévisionnel doit intégrer différents modules (ventes et encaissements, coûts, investissements, financements) qui se traduisent souvent par une multiplicité de fichiers Excel complexes à chainer et à maintenir.

L'acquisition et l'exploitation des données :

Les états gérés sous Excel sont lourds à produire et complexes à faire évoluer, ils ne permettent ni traçabilité ni travail collaboratif.

La fiabilité des données :

Au gré des saisies, des échanges et des mises à jour, la feuille de calcul est souvent sujette à caution. Il est par ailleurs bien souvent difficile de savoir qui détient la "vraie version de la vérité".

L'analyse des données :

La puissance de calcul d'Excel est fragile car elle dépend du financier qui est aux manettes. Elle a bien souvent aussi pour conséquence un trop plein d'information au détriment d'une prise de recul.

Alors, quelles solutions ? Les entreprises, quelle que soit leur taille, peuvent aujourd’hui avoir accès à des solutions simples, automatisées, disponibles en mode Cloud, pour un coût et une simplicité de mise en œuvre qui ne représentent plus un obstacle à l’adoption.Elles peuvent aussi compter sur des structures de conseil et d’intégration à même de les guider dans leur choix et dans leur processus de changement. Ces solutions apportent quatre types de bénéfices majeurs :

  • Une structure unique de base de données et de règles de gestion pour l'ensemble du modèle prévisionnel
  • L'automatisation de nombreux traitements et la réduction significative du temps passé et du délai de production
  • Une forte augmentation de la capacité d’analyse et de la réactivité par rapport aux demandes des métiers?